PENDUS Comédie Satirique de Miguel Pelleterat

Par un beau soir d’automne, Jules s’est décidé : il se pend. Quelque chose cependant ne se passe pas comme prévu. Un détail. Il ne meurt pas.

Arrive Nana, qui a sensiblement le même projet. Malgré les protestations de Jules, elle se pend. Le résultat est le même : elle ne meurt pas.

Ils sont maintenant condamnés à vivre ensemble, si l’on peut dire, liés par une potence.

Leur relation tumultueuse est rythmée par différentes tentatives pour se sortir ou s’accommoder de cette situation.

Arrive Mimie qui fait des rondes pour tenter de sauver les suicidés à coup de méditation transcendantale. Pour la première fois, elle va trouver non pas un, mais deux pendus, et qui lui répondent !

Grâce à un plan tordu, Nana et Jules arrivent à pousser Mimie dans ses retranchements.

C’est le début d’une communauté d’une nouvelle espèce :  Les pendus